Accueil | contacts | plan du site | infos légales | version espagnole  


 
Vous êtes sur  Lieux soutenus  Bahía Blanca  El Sueño de Tito
Lieux soutenus : Bahía Blanca
 

El Sueño de Tito, les détails

Centre d'acceuil El Sueño de Tito et terrain contigu

Par Mauro Asnes, coordinateur de l'association Vol de Nuit / Vuelo Nocturno à Bahía Blanca :

« L'association qui aujourd'hui porte le nom de El Sueño de Tito, (Le Rêve de Tito) a une histoire particulièrement émouvante.
En 1994 un couple, d'un âge déjà  avancé, a décidé d'agir pour remédier à la progression des actes de violence, des vols et des abandons d'enfants qui se produisent fréquemment tout autour de chez eux dans un des quartiers périphériques les plus démunis de la ville de Bahía Blanca.
C'est ainsi que Valentin Gomez, "Tito" pour les intimes, et sa femme Maria Selhame  ont ouvert leur garage pour accueillir tous les enfants qui avaient besoin de nourriture, de vêtements et de soutien scolaire, ou tout simplement tous ceux qui manquaient de soins et d'un peu d'affection.
Avec le temps ce garage, utilisé comme bibliothèque, salle d'études et de cantine communautaire, est devenu trop petit pour recevoir tout ce petit monde. De même, la rue en terre battue où il est situé, utilisée comme terrain de football, devenait  impraticable et boueuse par temps de pluie, comme toutes celles du quartier.
Un des voisins, las de voir se détériorer sa modeste maison louée à des locataires indélicats, a préféré la prêter pour que Tito puisse continuer à aider les enfants. Dès lors, cet espace qui n'est qu'une vieille maison sans chauffage et aux murs et plafonds délabrés, a été remplie de vieux meubles d'école offerts par les uns et les autres, de tableaux et de collages faits par les enfants et surtout par des enfants de plus en plus nombreux, entre 3 et 15 ans.
Le rêve de Tito a commencé ainsi à prendre forme. Peu à peu des personnes et des institutions différentes sont venues d'elles-mêmes offrir leur aide : une boulangère apportait des viennoiseries de la veille, une épicière le lait pour le goûter, quelques voisins des vêtements usagés, d'autres des livres. Quelques étudiants se proposaient pour aider les enfants dans leur travail scolaire.
Un jour l'une des bénévoles a contacté Vol de Nuit pour nous faire connaître le projet de Tito et c'est à cette occasion que nous avons compris son rêve : avoir un espace propre, sûr, équipé de gaz, d'électricité et de sanitaires afin de poursuivre son oeuvre.
Parallèlement et depuis quelques années, Tito Gomez s'était installé sur un terrain abandonné en face de sa maison. Il s'était chargé de le défricher, de payer les taxes locales, dans l'espoir de pouvoir en demander un jour la propriété et d'y créer un lieu où réaliser son rêve.
Vol de Nuit s'est associée à son projet et a débuté son aide par la création d'ateliers de théâtre, d'art et de soutien scolaire aux enfants, tout en se renseignant sur les démarches à effectuer pour acquérir ce terrain abandonné.
Notre collaboration a apporté à la petite communauté des voisins et bénévoles regroupés autour de Tito des énergies nouvelles de sorte qu'ils ne se sentaient plus marginalisés.
Nous nous trouvions à ce stade du projet lorsque malheureusement en mars 2010 Tito fut rattrapé par l'aggravation irrémédiable de sa maladie incurable et dans un laps de temps de quelques jours nous l'avons accompagné de sa maison à l'hôpital. Même très malade, à l'hôpital et à bout de forces pour parler, Tito nous insufflait du courage et nous donnait des conseils pour nous aider à parvenir à finaliser son projet. A nous qui étions à ses côtés dans la chambre il rappelait  les noms de tous ceux qui avaient offert telle ou telle chose et nous passions en revue les activités de l'année qui commençait.
Quelques jours avant son décès, Tito a fait don de tous ses droits acquis et légalement reconnus grâce à l'entretien du terrain et au paiement des impôts, au représentant local de Vol de Nuit et à une dame bénévole, afin de nous permettre en toute légitimité de poursuivre le travail que le destin l'avait privé d'accomplir.
C'est ainsi qu'aujourd'hui, nous sommes les détenteurs d'un rêve qui à l'origine n'était pas à nous mais qui du fait des objectifs humanitaires de notre association, est devenu le nôtre.
Tito n'est plus et Maria, sa femme, est partie " le rejoindre "  en juin 2010, mais les enfants et leurs besoins demeurent. De nouveaux collaborateurs arrivent pour nous aider et nous travaillons à l'élaboration des plans de ce nouvel espace.
L'association El Sueño de Tito* accueille 60 enfants, filles et garçons, issus de familles à problèmes. Souvent ils ne connaissent pas leur père biologique, et sont victimes de scènes de violence, de prostitution, de promiscuité et d'addiction aux drogues ce qui constitue le quotidien de leurs vies.
Nous espérons développer des activités de loisir, de culture, de sport et de soutien scolaire, une assistance médicale pour la prévention des grossesses précoces et des maladies contagieuses ainsi que des cours d'hygiène alimentaire entre autres.
Notre intention est également de développer l'esprit de solidarité et le respect des valeurs humaines chez les enfants et les adultes qui parfois les accompagnent.
Depuis que l'association Vol de Nuit / Vuelo Nocturno participe à ce projet, d'autres institutions locales se sont montrées intéressées à collaborer avec nous et notre désir est de renforcer ces liens de solidarité afin de poursuivre cette tâche humanitaire. »

* L'association Le rêve de Tito, en cours de création et avec laquelle nous collaborerons désormais.